Se déplacer en sécurité

Publié le mardi 12 mars 2013

La commune dispose de la plupart des leviers pour améliorer le cadre et la qualité de vie dans les quartiers et les villages. En concertation avec les citoyens, il est possible d’aménager un quartier, une place, un square pour le rendre plus agréable, plus sûr, plus accueillant pour tous. La rue et les espaces publics doivent être pensés pour favoriser la rencontre, l’échange, le rapprochement entre les différents usagers, toutes générations et origines confondues. Pour les écologistes, vivre dans un climat de sécurité est un droit absolu. Chacun doit pouvoir vivre et se déplacer dans son quartier ou son village sans craindre pour son intégrité physique ou morale.

Réinventer la mobilité… Se rendre à l’école ou au travail, conduire les enfants au sport ou à la musique, rejoindre ses amis, chercher un emploi : la mobilité est au coeur de notre vie quotidienne. Mais la voiture coûte de plus en plus cher aux ménages, sans compter que le trafic automobile en croissance permanente dégrade la qualité de l’air, engorge nos villes et insécurise nos quartiers et villages. La commune peut concrètement aider ses habitants en la matière : en aménageant autrement la voie publique et en garantissant ainsi une place sécurisée pour chacun, piétons, cyclistes, PMR et enfants en poussette, transports en commun et voiture ; en développant de nouvelles solutions de mobilité (voitures ou vélos partagés, covoiturage, etc.) ; en soutenant l’offre locale de transport collectif (taxi social, proxibus, etc.) …

Assurer la sécurité routière… Les comportements inappropriés, agressifs et dangereux au volant sont problématiques et considérés comme tels par plus de la moitié des Wallons et Bruxellois. Ecolo veut les combattre et intégrer la « sécurité routière » et la mobilité douce dans toutes les décisions en matière d’aménagement du territoire et dans les aménagements routiers.

Garantir le respect des règlements de police administrative des communes… Un travail de collaboration étroite entre la police et les agents constatateurs et sanctionnateurs de l’administration est indispensable pour s’assurer que les incivilités soient constatées et sanctionnées et permettre de lutter contre le sentiment d’impuissance et l’impunité dont bénéficient parfois certains contrevenants.

Organiser le travail de la police et définir ses priorités en fonction des réalités de terrain… Il n’est pas possible de garantir la sécurité de tous sans organiser le travail de la police, définir ses priorités en fonction des réalités de terrain et lutter contre les incivilités. Ecolo veut renforcer la police de proximité, notamment en multipliant les patrouilles non motorisées, en renforçant la présence des agents de quartier dans les villages et les quartiers dans de larges plages horaires, ainsi qu’en organisant la participation des policiers à la vie de la communauté.