L’écologie dans tous ses états - Journée de balade découverte de la forêt des loisirs et de son patrimoine naturel

Publié le mercredi 21 août 2013

L’écologie dans tous ses états

L’Avenir.net, Pol RECTEM, le samedi 14 septembre 2013

Une bonne trentaine de personnes ont répondu présent pour cette balade écologique et sportive.

FLEURUS - Des écologistes de Fleurus et des environs ont profité d’une randonnée pour découvrir différents aspects écologiques de la Forêt des loisirs.

Au Vieux-Campinaire, derrière la Salle polyvalente s’étend une grande aire de jeux propice à la préparation de barbecues. Les membres de la section locale du parti Écolo y ont dressé deux auvents abritant les tables et les chaises. Tout est prévu pour le barbecue de l’après-midi qui suivra l’activité principale : une sortie en forêt qui s’annonce intéressante, instructive et sportive. « Le but est d’amener nos invités à aborder et à observer quelques écosystèmes existant dans la Forêt des loisirs », précisent les cosecrétaires de la section Écolo, Eric Vandenberg et Jean-Christophe Chapelle, et le trésorier, Jean-Marie Depuits.

Une sensibilisation aux plantes invasives est aussi à l’ordre du jour. Cet aspect écologique sera développé par la guide nature venue de la Maison du tourisme. Parmi les 34 randonneurs inscrits, on remarque Rudy Chapelle, Laurence Hennuy, Claude Pietequin, Oona Negro, conseillers et conseillères écolos de la commune et du CPAS.

Les envahissantes

Une problématique environnementale est née suite à la progression des plantes envahissantes dans nos parcs et nos bosquets. Utilisées d’abord comme plantes ornementales, elles se sont « échappées » des pépinières et des jardins botaniques, avant de coloniser des milieux naturels tels que les terrils, les bords de route et les berges des cours d’eau. En 2013, une soixantaine de variétés de plantes invasives existent en Belgique (arbre à papillons, renouée du Japon, certains rhododendrons, etc.) Ces plantes risquent d’étouffer les écosystèmes. Il faut limiter leur invasion en prévenant et en gérant la situation. Un code de conduite contre les plantes invasives existe (lire l’encadré). La gestion consiste à contrôler et à éradiquer la présence de ces plantes.

Le retour vers la base

Le parcours sur les sentiers de la Forêt des loisirs était une excellente occasion d’observer, de reconnaître ces diverses plantes envahissantes présentes dans les bois et le long des sentiers de nos forêts.

Évidemment, la nature ne perd pas ses droits devant cette invasion. Dans la Forêt des loisirs, les trois petits étangs prouvent l’existence d’une belle biodiversité, fourmillante et bien vivace. La végétation des clairières, des sous-bois, des sentiers et des bords de terrils abrite toujours beaucoup de plantes et de petits animaux curieux et intéressants. De jolies petites orchidées, des papillons et des libellules, etc.

En fin d’exploration, les randonneurs sont attendus sous les tonnelles pour participer à un barbecue. Avec légumes et viande bio, bien sûr.