Qu’est-ce qu’une maison médicale ? La Caravelle des Droits des Femmes

Publié le lundi 6 mai 2013

Dans le cadre de la Caravelle des Droits des Femmes, Vie Féminine Fleurus a organisé un débat sur sur le droit à la santé et au bien-être :

"Qu’est-ce qu’une maison médicale ?".

En suivi de ce débat, voici quelques éléments de réponse.

QU’EST-CE QU’UNE MAISON MEDICALE ET POURQUOI ?

Les maisons médicales sont des équipes pluridisciplinaires (médecins, infirmiers, kinés, professionnels de la santé mentale et autres) dispensant des soins de santé primaires, continus, polyvalents et accessibles à toute la population.

Leurs approches intègrent le curatif, le préventif et la promotion de la santé. Elles inscrivent leur activité tant dans l’accompagnement individuel que dans une perspective plus collective et de santé publique, de promotion de la santé tout en s’appuyant sur une dynamique de participation communautaire.

L’objectif des maisons médicales est de traiter chaque patient dans sa globalité, en considérant son état physique, mais aussi social, psychologique, économique tout en développant son autonomie. L’ancrage local des maisons médicales leur permet d’être à l’écoute de leur public, voire d’intervenir aussi dans la gestion de la santé.

La plupart des maisons médicales travaillent au forfait. Ce système de payement forfaitaire, par la centralisation du financement, favorise la concrétisation de la mise en œuvre de l’ensemble de la politique des maisons médicales et permet, par exemple, au patient inscrit de ne plus payer ni consultations, ni visites.

Mais encore ?

Les maisons médicales permettent donc d’assurer des soins :

-  Continus : logique de suivi à long terme, tenue d’un dossier santé individuel et pluridisciplinaire.

-  Accessibles : accessibilité géographique favorisée, multiplication des différentes formes de permanence et de contact (consultations libres, rendez-vous, garde de jour, visites à domicile,…), mise en place de conditions d’accessibilité financière visant les patients couverts par leur mutuelle mais également les patients sans couverture sociale.

-  Permanents

-  Intégrés : organisation de campagne de prévention notamment en ce qui concerne les vaccinations et les dépistages cancers ou autres maladies chroniques fréquentes (cardiovasculaires, diabète,…), démarche d’éducation pour la santé et de santé communautaire répondant à un besoin local.

-  Globaux : prise en charge des aspects, non seulement, biologiques mais aussi psychologiques, familiaux, sociaux, culturels et économiques influençant la santé.

Maisons médicales et autres politiques

Différents types de pratique et mode de fonctionnement dans la pratique médicale existent actuellement, que ce soit en solo (modèle traditionnel du médecin de famille), en duo (association pour partager la pression notamment), groupe, réseau, maison médicales, poste de garde.

Ceux-ci ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients. L’adéquation entre ces aspirations individuelles de la part du personnel de la santé et la demande rencontrée des patients est un gage de qualité des soins.

Les maisons médicales permettent, en tout cas, aux professionnels de la santé qui le souhaitent de concilier bonne pratique et préservation d’une qualité de vie familiale.

Pour en savoir plus :

Fédération des maisons médicales et des collectifs de santé Francophones : www.maisonmedicale.org