Funérailles non confessionnelles

Publié le dimanche 23 février 2014

Une proposition de résolution « visant à encourager les communes à identifier des lieux publics permettant d’organiser des funérailles non confessionnelles ou laïques » a été déposée au Parlement wallon à l’initiative d’ECOLO et cosignée par les autres partis démocratiques.

En cas de décès, les familles qui souhaitent organiser une cérémonie en dehors d’un cadre religieux éprouvent souvent des difficultés à la mettre en pratique, soit parce que le lieu est mal adapté, trop exigu, trop coûteux ou peu propice au recueillement.

Par exemple, la ville de Namur dispose d’une « salle des funérailles », un lieu de recueillement multiconvictionnel dans un ancien bâtiment communal. La gestion en est confiée à la Maison de la laïcité et au Centre d’action laïque et l’occupation est gratuite.

Le Collège compte-t-il dédier rapidement un espace public sur l’entité de Fleurus à l’organisation de funérailles non confessionnelles et sous quel type de gestion ?