Question de Xavier Desgain au Parlement wallon concernant coupes massives d’arbres en bordure des autoroutes dans la région de Charleroi

Publié le mercredi 19 mars 2014

Vous avez été nombreux à nous contacter suite à la constatation de l’abattage des arbres le long des autoroutes.

Afin d’introduire ce sujet, nous nous permettons de vous transmettre un email reçu récemment, qui présente la situation en détail.

Vous avez sûrement constaté que les poumons verts de nos autoroutes sont en train d’être massacrés à grands coups de tronçonneuses et autres soit disant pour faire des économies de bouts de chandelles.

Le service qui a décidé de cet acte a-t-il pensé aux conséquences sur la flore, la faune, le paysage et la sécurité ?

En effet, la période pendant laquelle on a procédé à cet abattage massif et non justifié d’arbres correspond à la saison d’hibernation de certaines espèces. Les autres vivent à un rythme ralenti. Les oiseaux, quant à eux, n’ont plus de repaires ni lieu de nidification. Pauvres hérissons, renards, lièvres et autres victimes de l’inconscience humaine.

Ces arbres avaient également un rôle dans le maintien des terres le long des autoroutes. Ils donnaient à celles-ci également un air de vivre.

Ils avaient également le rôle d’éviter la distraction par la circulation en sens inverse.

Ils permettaient également aux autoroutes d’être mieux intégrées dans la nature.

Nos échangeurs autoroutiers (entre autres dans la région de Fleurus-Gosselies dont je vous écris) sont devenus d’énormes champs de bataille où il ne reste rien si ce n’est la terre nue. Quel massacre !!!!

Est-ce comme cela qu’on remercie la nature pour tout ce qu’elle nous donne ???

L’interpellation de Xavier Desgain

Vos questions ont été relayées par Xavier Desgain, député représentant Ecolo au Parlement wallon.

Vous pouvez trouver en copie sa question écrite à M. Carlo DI ANTONIO, ministre des Travaux publics, de l’Agriculture, de la Ruralité, de la Nature, de la Forêt et du Patrimoine.

PDF - 154.5 ko