Efficacité des mesures d’urgence en cas d’incident à l’IRE

Publié le mardi 5 mai 2015

Le groupe Ecolo a été particulièrement interpellé par un article paru ce 13 mars 2015 dans les colonnes du quotidien Vers l’Avenir et qui portait sur la sécurité nucléaire.

On pouvait y lire une interview de M. Debauche, ancien directeur de l’IRE, qui déclarait à propos de centrales : « On n’a pas le droit à un accident car ce serait presque ingérable. Il y a un plan d’évacuation, mais je n’oserais pas le déclencher. On ne s’est jamais vraiment exercé et on n’a pas le personnel suffisant pour gérer ça, ce serait le chaos. »

Ces déclarations posent questions par rapport à l’efficacité des mesures d’urgence qui pourraient être activées sur le site de l’IRE en cas d’incident. Inutile de rappeler que notre commune est concernée en premier lieu.

Dans ce cadre, nous aimerions revenir une fois de plus sur ce dossier et plus particulièrement sur la simulation d’incident radiologique qui a eu le jeudi 5 décembre 2014. D’après le porte-parole du centre de crise du service fédéral de l’Intérieur interrogé le jour de l’exercice, la coordination entre les différents niveaux de pouvoir a bien fonctionné. Un débriefing devait être organisé pour « analyser la manière d’aller plus loin et d’utiliser ces outils de manière encore plus optimale ».

Suite à ce débriefing, quels sont les points à améliorer qui ont été mis en avant par les services d’urgence concernés et plus particulièrement par les services dépendant de la commune ? Pourriez-vous en communiquer le détail ?

Quelles sont les mesures qui doivent être activées sur le territoire de notre commune en cas d’alerte ?

Etes-vous satisfait (et rassuré) de la concertation entre les services communaux, les services du Gouverneur et de l’Intérieur dans ce dossier ?

Sterigenics et IBA sont-ils soumis à la révision décennale (pour l’IRE, celle-ci est fixée par fixée par l’Arrêté Royal du 1er mai 2006) ?